Les étudiants et étudiantes de l'AÉHUM

Forum provisoire des étudiants et étudiantes d'histoire de l'Université de Montréal
 
AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 À propos de la CALESH

Aller en bas 
AuteurMessage
Eve

avatar

Nombre de messages : 22
Localisation : en campagne
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: À propos de la CALESH   Lun 4 Juin - 12:53

Je prends quelques minutes pour vous faire part de réflexions personnelles concernant le mouvement étudiant et la coalition des associations de lettres et sciences humaines...

Contexte politique général

La ministre de l'éducation a annoncé un dégel des frais de scolarité universitaires. Dégel auquel ne s'opposent ni Mario Dumont et son parti, ni Pauline Marois. L'ASSÉ a adopté une position d'escalade des moyens de pression menant vers la grève à son dernier congrès. La FECQ/FEUQ sort tranquillement des limbes, essayant de coalitionner les groupes étudiants de l'extrême-centre autour d'elle Wink

À l'UQAM, le brasier couve. L'université est à deux doigts de la tutelle. La convention collective des professeur-e-s est arrivée à échéance, celle des employé-e-s de soutien le sera bientôt. Les étudiant-e-s se sont vus refiler une partie de la facture de la débâcle du projet de l'Ilôt Voyageur, projet dont ils-elles contestaient pourtant la validité depuis belle lurette. Mais plus qu'une simple question d'argent, c'est la qualité de l'éducation et l'effervescence de la recherche qui sont menacées par les restrictions budgétaires uqamiennes. En résumé, les uqamien-nes sont en *bip* !

Sans compter, qu'à Montréal, la convention collective des cols bleus arrive à échéance, et la grève des employé-e-s de soutien de la STM n'a été que repoussée à l'automne si rien ne s'arrange. Certain-e-s croient à la possibilité d'une grève sociale générale.

Ainsi, qu'on le veuille ou non, qu'une grève étudiante ait lieu ou non, que les étudiant-e-s de l'UdeM s'y joignent ou non, l'automne sera mouvementé.

Contexte politique udemien

Peut-être que le dégel des frais de scolarité et la possibilité d'une grève à l'automne ne suffit pas à vous faire lever de votre chaise. Peut-être que cet extrait d'une édition récente de La Presse le fera : « L'Université [de Montréal] prépare un plan de contingence visant à retrouver l'équilibre d'ici deux ans. [...] Une période de transition visant à établir une nouvelle base budgétaire des facultés en prenant en compte les priorités de l'institution ainsi que les revenus générés est annoncée Shocked . Selon un scénario présenté, la Faculté des arts et sciences perdrait près de 10 millions par an, celle de théologie et sciences des religions près de 800 000$, celle de musique près de 700 000$ tandis que d'autres seraient gagnantes. C'est le cas des facultés de médecine, de médecine dentaire et de médecine vétérinaire » (1). Laissez-moi vous dire que je me suis étouffée avec mon jus d'orange ce matin-là !

Pour en ajouter à votre possible indignation, je citerai cet extrait d'un article paru dans Présence magazine en 2005 : « Verra-t-on sous peu sonner le glas des sciences sociales? L'université pourra-t-elle continuer à enseigner ces matières peu payantes ? "Voilà l'hypocrisie. Car on continue à cacher la réalité : les universités sont majoritairement financées par les étudiants en sciences sociales. Ils sont en quelque sorte les vaches à lait de l'université. Ils ne coûtent pas chers comparativement aux étudiants en médecine. [...] Une chance que tous ces étudiants, souvent mal considérés, sont nombreux et ne coûtent pas cher. On les entasse dans de grands amphithéâtres et l'université fait plein de fric avec eux", déplore M. Hamel » (2).

Réflexions & conclusion

Je ne sais pas, mais il me semble qu'il est grand temps pour les étudiant-e-s en sciences sociales et humaines de l'Université de Montréal de se faire entendre ! Et la CALESH devrait se faire le porte-voix de nos revendications et de nos réflexions, ce qui est loin d'être le cas en ce moment.

Évidemment, on pourrait toujours attendre l'automne en se disant que les étudiant-e-s vont naturellement investir la coalition par la pulsion de l'effervescence politique qui régnera sûrement au Québec, et que la coalition prendra alors enfin son envol. Seulement, je ne crois pas que la CALESH est seulement capable de servir d'agora à un nombre critique de membres. Ses structures, ses réseaux d'information et de communication sont, selon moi, simplement trop faibles pour encaisser une implication massive des étudiant-e-s.

Ayant hérité de la gestion du site web, je vous assure qu'il ne permet pas présentement une diffusion massive d'information. En cas de grève, il ne survit pas une journée. Aussi, les réseaux internes de communication de la coalition sont, de ce que j'en sais, quasi-inexistants. Une coordination minimum entre les associations membres n'est pas déjà en place. Il suffit de lire la saga des réunions et des AG reportées dans les archives de la liste de diffusion pour s'en convaincre. Et la liste des problèmes pourrait encore s'allonger comme ça.

Mais, bon, j'ai déjà vu des associations vraiment plus mal foutues devenir des modèles d'implication étudiante. Je peux vous parler de mon expérience à l'AESS-UQAM* si vous voulez ! Un vrai roman-savon : poursuites judiciaires, harcèlement, chicanes internes, trahison, divorce (d'avec la FEUQ), héhé Smile Tout ça dans le désintéressement le plus total des étudiant-e-s. Pourtant, on a réussi à organiser quelque chose de plus que bien finalement.

Alors, le cas de la coalition ne me semble pas du tout désespéré. Un bon travail de départ a déjà été réalisé, les bases sont là. C'est juste que pour profiter du boost politique de l'automne, il faudrait l'organiser mieux. Sinon j'ai bien peur qu'elle ne soit pas à la hauteur et qu'elle partage le triste destin du CMIDUM* ou du CIEL* : finir aux oubliettes après quelques sessions.

Aussi, j'en appelle à tou-te-s : est-ce qu'il y a des personnes intéressées par l'avenir de la coalition et qui ont un peu de temps à mettre pendant l'été pour la préparer à une rentrée en force ? Si oui, on peut planifier un CoCo estival ou ressuciter le comité à la vie communautaire. Moi, ça me démange de le faire, mais pas toute seule dans mon coin !

Merci d'avoir pris le temps de lire mon message. Qu'en pensez-vous ?

---
(1) Marie Allard, « L'UdeM a fait le choix d'être déficitaire, selon la ministre Courchesne », La Presse, 1 juin 2007.

(2) Valérie Martin, « L'éducation post-secondaire : quand la culture d'entreprise remplace Marx et Descartes à l'école », Présence magazine, vol. 14, no 108, septembre 2005, p. 20-29.

* AESS-UQAM : Association étudiante du secteur des sciences de l'UQAM
* CMIDUM : Comité de mobilisation interdépartemental de l'UdeM
* CIEL : Coalition interdépartementale des étudiant-e-s libres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume

avatar

Nombre de messages : 239
Age : 32
Localisation : Ça dépend de ousque chuis.
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: À propos de la CALESH   Lun 4 Juin - 15:40

Salut. Très bon texte, je l'appuie à 100%. Ça ressemble au scénario catastrophe que j'avais annoncé dans mon article sur la gratuité (j'y reprenais les alarmes de l'IRIS et de l'ASSÉ, c'est pas moi le prophète). La hausse des frais de scolarité est en effet reliée au manque de financement public et s'inscrit dans une logique de transition qui conduira au déclin de nos disciplines. Comme en Grande-Bretagne. Il est temps de réagir. Même si ça risque peu d'arriver, je préfère perdre une session que de pas avoir de job plus tard parce qu'on juge que l'histoire est inutile.

Sérieusement, j'ai pas envie de finir ma vie à travailler à temps partiel dans un club vidéo après avoir fait plus de cinq ans d'études post-secondaires. Grouillons-nous avant que les occasions d'empêcher les drames soient derrière nous.

En tout cas, je serai sans doute disponible pour militer à l'intérieur de la CALESH, tant que le discours reste accessible à tous et à toutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve

avatar

Nombre de messages : 22
Localisation : en campagne
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: À propos de la CALESH   Lun 4 Juin - 16:48

Petite question : qu'est-ce que tu entends par un discours accessible à toutes et à tous ?

Accessible à tous dans le genre feuquien ? C'est-à-dire vide de sens, donc mettez-y ce que vous voulez. Ou pire, accessible à tous les (chimériques) "étudiants moyens" ?

Accessible à toutes, accessible à toutes les disciplines ? Que ce ne soit pas qu'un simple tirage de couverte monétaire pour les sciences humaines.

Accessible à toutes et à tous dans le respect de la diversité des opinions ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guillaume

avatar

Nombre de messages : 239
Age : 32
Localisation : Ça dépend de ousque chuis.
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: À propos de la CALESH   Lun 4 Juin - 19:01

Pas pantoute.

C'était plus du genre "accessible en mots simples et directs et que tout le monde comprend, surtout sans trop de fioritures intellectuelles et surtout sans citer des théories complexes de Proudhon, Freitag ou de je ne sais qui d'autre sans au préallable vulgariser".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eve

avatar

Nombre de messages : 22
Localisation : en campagne
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: À propos de la CALESH   Mer 6 Juin - 15:00

Hum... je trouve le taux de réponse à mon message un peu chenu... Peut-être que tout le monde est parti faire du camping sauvage en Abitibi ? Pas d'eau, pas d'électricité, pas d'internet. Que des mouches. Peut-être que j'ai trop envoyé de pourriels d'activité à faire, et que mes messages sont maintenant automatiquement dirigés vers la corbeille. Ou peut-être que c'est moi qui est trop habituée aux informaticien-ne-s qui vivent en symbiose avec leur boîte de courriel. Peut-être aussi que ça n'est pas très sain de discuter de politique estivalement, et que je devrais moi-même faire autre chose de ma peau. Laughing

Pour continuer ma réflexion...

Le premier feeling que j'ai eu en commençant à m'impliquer dans la coalition en février : la CALESH était morte mais personne ne voulait tirer la plogue. Alors j'ai pensé d'essayer de la tirer moi-même. Il aurait toujours été temps après de partir autre chose de plus simple, de plus accessible. De moins alambiqué. Parfois, les structures étouffent l'implication plutôt que ne la soutiennent.

Ensuite, j'ai constaté que c'était un vrai running gag à l'UdeM, qu'il y avait des mouvements alternatifs à la FAÉCUM qui, successivement, naissaient et s'éteignaient presque aussi vite. Aussi je me suis dit qu'il fallait peut-être donner un deuxième souffle à la coalition.

Là, je ne sais plus trop quoi faire.

Je veux m'impliquer, j'ai du temps cet été pour le faire. Je me cherche du travail personnel à faire pendant mes heures de bureau ! Et comme je travaille à la mise en place du site web d'un projet de recherche uqamien, je pourrais sans problème parallèment travailler sur un site web udemien.

Mais je ne perdrais pas mon temps à m'éreinter seule (ou à deux) sur une coalition, encore plus sur une coalition dont la structure ne correspond pas tout à fait mon inclinaison naturelle pour une action plus directe, pour la politique-poétique. J'aimerais bien mieux participer à une "simulation" de manifestation en réponse à une simulation de sommet international, ou "Tomber du CIEL" à CISM (pour comprendre les allusions, voir http://www.quartierlibre.ca/index.php?c=article&no=459).

Est-ce que le temps de la coalition est bel et bien terminé ? Si oui, on peut s'organiser (pendant l'été) autrement pour l'automne. Dans un comité basé sur l'action directe, et qui regrouperait simplement les udemien-ne-s activistes et militant-e-s.

Mais si il y a plusieurs personnes qui veulent vraiment travailler pour continuer la coalition, ce ne serait pas très judicieux de créer un autre regroupement en parallèle. Il y aurait sûrement des gens pour ricaner que les forces de gauche (si tant est que la gauche existe) se séparent et se concurrencent encore. Et, d'un certain point de vue, ils n'auraient pas tort.

Quel dilemme !!! Que faire ??? Neutral
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steffen

avatar

Nombre de messages : 103
Age : 31
Localisation : Somewhere near a MMN connection
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: À propos de la CALESH   Mar 12 Juin - 11:50

Je ne crois pas que tous et toutes soient présentement en Abitibi. Le cas échéant ils seront agréablement (ou non) surpris en revenant de voir l'enthousiasme et la volonté d'au moins trois personnes... ! Je me joins à 100 m/h (pour citer une chanson des Vulgaires Machins!). Mon retard n'est dû qu'à la non-possession d'un réseau internet chez moi (comme quoi la propriété c'est le vol... car je pirate en ce moment un quelconque réseau d'un quelconque commerce).
Alors, pour la CALESH, étant donné que tu sembles être la plus informée, crois-tu pouvoir m'envoyer ou me dire où seraient les infos nécessaires à ma compréhension d'historien (origines, positions, objectifs) ?
Également, jusqu'en juillet, je ne travaille que 15 heures par semaine. Avec suffisamment d'avance (quelques jours), il m'est tout à fait possible de me joindre à vous lors d'un réunion (je travaille mieux en groupe, mais pas par mode internet).
Alors voici ce que je propose :
-Aller dans le sens d'une structuration de la CALESH pour faire un front commun des étudiants en Lettres et Sciences humaines (c'était son but je crois !?), en partant du principe du bouche à oreilles pour l'été. Réunir un max de gens motivés, puis préparer du matériel de mob pour septembre. Faire un kiosque (idéalement voler celui des étudiants du Comité pour une renaissance économique), à J-B, passer dans les classes. Chaque fois que nous devons parler de grève, ou de dégel, ou de gratuité : glisser un mot sur la CALESH.
... Je viens de relire ce paragraphe... Je me suis laissé aller cette fois...

_________________
L'insipide et pédant branleur d'intellect

«La beauté que tu oses
ils la saluent encore
d'un grognement de porc
fouillant dans l'auge» - R. Desjardins


«We don't need no master; we want all mastery ended.» - B. Brecht
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lelunatique.com
Eve

avatar

Nombre de messages : 22
Localisation : en campagne
Date d'inscription : 05/05/2007

MessageSujet: À propos de la CALESH   Mer 13 Juin - 10:43

Merveilleux ! À trois, ça commence à avoir du bon sens. Il faudrait quand même essayer de mobiliser des personnes des autres associations de la coalition (ACSSUM, Lettre & Sciences humaines, AÉDDHUM, RÉÉSUM).

Pour ce qui est des origines de la coalition, une des personnes les mieux placées pour répondre aux questions est certainement Guillaume. Puisqu'il en est un des pères fondateurs Razz

Et pour ce qui est des positions et des objectifs, ils n'ont foutument pas encore été défini. Enfin selon ce que j'en interprète des pv et des réglements généraux. C'est pas mal flou de ce côté...

Exemple de flouescence, tiré de la charte (http://calesh.homeip.net/charte.html) :

La CALESH propose donc d'unir les énergies de ceux et celles qui, par leur conscience sociale, leur esprit critique et leur créativité veulent d'une manière constructive transformer la fatalité en progrès vers une société et un système d'éducation plus justes.

La fatalité en progrès ? Ça sonne pas mal néo-libéral, non ? Et la justice, quelle justice ? Celle de l'utilisateur payeur ?

Enfin, c'était probablement écrit pour être précisé ensuite en assemblée générale (voir le point 1.5 de la charte...) Smile Mais le temps a sûrement manqué !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Steffen

avatar

Nombre de messages : 103
Age : 31
Localisation : Somewhere near a MMN connection
Date d'inscription : 31/01/2007

MessageSujet: Re: À propos de la CALESH   Jeu 14 Juin - 11:56

Ok, donc nous en sommens pratiquement au même point : avoir lu la charte de la CALESH. Je sais que philo n'en fait pas partie, mais j'y ai un camarade au précédent politique intéressant. Si vous comptez faire des réunions, il pourrait toujours se glisser au sein de notre groupe et contempler l'immensité qu'est la CALESH, pour ainsi tenter quelque chose de pertinent de son côté.
C'est à peu près tout ce que j'ai comme contacts dans l'université pouvant potentiellement être intéressé à la CALESH (lire : à une désafilliation de la FAÉCUM dans l'objectif de participer à des prises de décisions horizontales, visant au bien-être démocratique des associations et de leurs membres).

_________________
L'insipide et pédant branleur d'intellect

«La beauté que tu oses
ils la saluent encore
d'un grognement de porc
fouillant dans l'auge» - R. Desjardins


«We don't need no master; we want all mastery ended.» - B. Brecht
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.lelunatique.com
Guillaume

avatar

Nombre de messages : 239
Age : 32
Localisation : Ça dépend de ousque chuis.
Date d'inscription : 30/01/2007

MessageSujet: Re: À propos de la CALESH   Jeu 14 Juin - 22:50

Salut!

À l'accueil l'autre jour, deux personnes se sont montrées intéressées à militer au sein de l'UDeM à l'automne prochain. Si ces personnes sont toujours là à l'automne (parce que je pense les avoir découragées un peu en leur disant que ce serait difficile pour elles Embarassed), les affaires risquent de rouler comme sur du nylon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: À propos de la CALESH   

Revenir en haut Aller en bas
 
À propos de la CALESH
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A propos des drogues
» a propos du sujet profite de sa grossesse......?
» Mythes à propos de bébé
» mamode??? a propos du "chinado" !!
» Communiqué à propos de la Base Élèves

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les étudiants et étudiantes de l'AÉHUM :: AÉHUM :: Politique étudiante-
Sauter vers: